Le conflit RTM à Marseille

Publié le par collectif



La médiation relative aux conflits collectifs du travail, définie par les articles L 524 et suivants du Code du Travail, date de 1982. Depuis cette date, les pratiques de médiation ont profondément évolué comme en témoigne la loi de 1995 définissant la médiation dans le nouveau code de procédure civile. Aujourd'hui il existe d'autres niveaux de compréhension et de pratique de celle-ci.
Ils sont partagés par un ensemble d’associations de médiateurs et organismes de médiation à travers le texte de référence (voir ci contre).

Pourquoi les protagonistes ont-ils attendu que la situation pourrisse et s'envenime ?
Au risque d'enfoncer des portes ouvertes, les faits indiquent que plus le temps passe et plus les meurtrissures sont profondes, plus les acteurs s'éloignent et plus les ressentiments s'installent. Même si une solution se dessine, souvent par lassitude, il n'est pas certain qu'elle soit durable et que les problèmes ne réapparaissent pas…

Préalables et faisabilité d'une médiation :
Si au préalable, une écoute séparée des acteurs comme l'a fait Monsieur Brunhes, est utile, celle-ci doit essentiellement servir à la préparation d'une première réunion pour que ces mêmes acteurs définissent ensemble, la nature et l'objet du différend qui les oppose.

La "solution" du médiateur :
Monsieur Brunhes, en apportant une solution préétablie, s’est positionné en tant que négociateur ou conciliateur.
De ce fait, les acteurs ont le sentiment que les jeux sont faits, qu'ils sont manipulés, qu'ils ne sont pas écoutés. Cela bloque toute tentative de démarche de co-construction future, par les protagonistes eux-mêmes, d'une solution originale et partagée.
Le médiateur ne peut tenir le rôle d'un négociateur. Il perd ses qualités de distance, d'impartialité, de neutralité. Il ne peut plus être, alors, celui qui favorise le dialogue et la créativité nécessaires au déblocage de la situation…

En conclusion :
La pratique que le Réseau des Médiateurs en Entreprise propose aujourd'hui, encore peu usitée, conforte et favorise la responsabilité des acteurs pour faire émerger des réponses créatives, satisfaisantes et durables. Elle aurait pu éviter de pénaliser aussi longtemps les Marseillais et les différents acteurs de ce conflit.

Réseau des Médiateurs en Entreprise (RME)

Publié dans mediation

Commenter cet article

Daniel Gaultier 26/02/2006 21:08

quelles possibilités sont proposées aux personnels ouvriers ou employés pour qu'ils puissent accéder au rôle de médiateur ?

MichÚle Egli 01/02/2006 21:46

et si on proposait une sensibilisation à la médiation à nos législateurs ???  idée farfelue ?