Papa des sous!

Publié le par Michèle Egli Wachs

Un cas de médiation :

Un fils de 22 ans, étudiant, est prêt à assigner son père au tribunal pour obtenir de lui le paiement d’une pension alimentaire durant ses études. En effet le père sur un coup de gueule a cessé de soutenir son fils pour lequel il payait le loyer et charges d’un petit appartement proche de l’université. Il veut lui donner une leçon d’autonomie ! L’avocat sollicité par ce jeune homme connaissant l’existence de la médiation lui  conseille de tenter une rencontre avec son père pour trouver un arrangement.

Le conseil du père finit par acquiescer à cette proposition, bien que réticent car il soutient la position de son client dont il pense qu’il a déjà fait plus que prévu par la décision du jugement de  divorce d’avec la mère.

Le père et le fils sont reçus par le médiateur, hors de la présence des conseils. Il entend l’un et l’autre et peut recueillir leurs sentiments, voire ressentiments  accumulés depuis une douzaine d’années (après divorce des parents), la communication a pu ainsi être rétablie et une solution répondant aux vrais besoins de chacun mise en place et surtout le respect mutuel a pu être rétabli.  Des dessous de l’affaire nous ne parlerons pas ici , mais il valait mieux effectivement que les raisons du père , et du fils, de se déchirer puissent être entendues en toute confidentialité et hors cadre judiciaire. Une procédure n’aurait pu qu’enkyster leur problème relationnel !  surtout dans le cadre devenu classique de familles recomposées !

Publié dans mediation

Commenter cet article