Médiation au Kosovo

Publié le par Collectif

La diplomatie internationale bataille toujours pour trouver un statut définitif au Kosovo. A Pristina, Bernard Kouchner, le ministre français des Affaires étrangères a appelé, ce vendredi 13 juillet , les Albanais de la province serbe à la patience et à ne pas rompre le dialogue. Le processus est difficile mais il doit être achevé a-t-il indiqué. "Cette fantastique opération du Kosovo a été une réussite a-t-il dit. Allons jusqu'au bout ensemble, l'unité est très importante."

Sur la table des négociations, le plan de l'ONU qui préconise une forme d'indépendance du Kosovo avec des garanties solides pour les 100.000 Serbes qui y vivent toujours. Il a le soutien de l'Union européenne et de Washington. Mais la Serbie, soutenue par la Russie, s'y oppose farouchement. Serguei Lavrov, le chef de la diplomatie russe: "Si l'un des protagonistes n'accepte pas ces propositions, il faut continuer les négociations et il est probablement nécessaire d'avoir un médiateur international impartial pour favoriser ces négociations."

Washington, Londres et Paris travaillent à un nouveau projet de résolution de l'ONU qui prévoit une reprise des discussions entre Serbes et Kosovars mais sans évoquer le plan du médiateur onusien.

source Euronews

Publié dans mediation

Commenter cet article