MEDIATION, SE FORMER ? Suite. page 3

Publié le par Collectif

 
Les points particuliers de la formation en médiation.
1. Développer les connaissances en communication systémique. Suivant les définitions ci-dessus, le médiateur doit être conscient de son positionnement particulier – voire paradoxal sur certains points - au sein du système de médiation. Quelques illustrations :
· Il risque l’interposition dans un espace relationnel fermé.
· Il se pose en tiers tout en ayant un avis en son for-intérieur sur la question, et des valeurs.
· Il demande la présence active de tous les acteurs et affirme que les acteurs peuvent toujours s’en échapper.
· Il prétend que la médiation est une réponse aux situations conflictuelles tout en indiquant que ce sont les acteurs qui sont capables eux-mêmes de trouver une issue à leur conflit.
· Il conduit un processus de communication sur les finalités duquel il n’a aucun pouvoir
· Il affirme une indépendance et une impartialité tout en faisant partie d’un système de communication qui l’influence au même titre que tous les autres acteurs.
· Il inscrit dans la médiation une logique de fonctionnement tout en affirmant que chacun est libre de quitter cette logique qui fonctionne pourtant comme principe homéostatique du système.
· Il rend nécessaire un ordre qui doit accueillir le désordre : foisonnement des perceptions, des vécus, des émotions, des idées… Combinant l’ordre et le désordre.
· Il s’institue, parfois au nom d’une institution, à la neutralité …etc.
Toutes ces questions, si particulières à la médiation, seront abordées en formation, par exemple savoir :
Construire les premiers contextes interactionnels qui vont faire que la médiation va comporter l’adhésion des acteurs s’y rendant
Conduire et articuler les phases de la médiation, processus qui vont amener tous les acteurs, médiateur(s) compris, à la « compréhension » du système relationnel conflictuel puis à la « sortie » de crise.
Repérer les « jeux » d’acteurs dans le système relationnel : alliances avec le médiateur, contraintes du médiateur, exclusion du médiateur, induction des acteurs à l’opposition ou à la réconciliation…
Discerner les paradoxes qui agissent dans le système à l’insu des acteurs et dans quelles zones d’incertitudes. Schématiser les communications récurrentes…etc.
Nicole Bernard - Médiation Aveyron. Article paru dans NVA Juillet Août 07

Publié dans mediation

Commenter cet article